Djibouti

Bonjour à tous,

J’espère que votre week-end a bien débuté. Comme promis, aujourd’hui, je vous parle des deux années durant lesquelles j’ai vécu à Djibouti, en Afrique, entre 2003 et 2005.

625carte-djibouti

Comme je vous l’ai brièvement expliqué dans l’article de mercredi, concernant mes deux années en Guyane, c’est grâce au travail de mon père dans l’Armée de Terre que j’ai pu vivre dans ces deux (magnifiques) pays.

Même si c’est plus récent, mes souvenirs ne sont pas tous complètement intacts et donc, cet article, tout comme celui de la Guyane vous racontera en gros ma vie là-bas.

28624_1499112996740_1201605237_1468974_1034666_n 28624_1499112596730_1201605237_1468965_6563378_n 28624_1499112476727_1201605237_1468963_2718622_n

En vivant à Djibouti, ma famille et moi avons eu la chance de découvrir une nouvelle culture et un nouveau mode de vie, totalement à l’opposé de ce que l’on vit en France. Lorsque l’on me demande ce qui me l’a plus touché au cours de ces deux années en Afrique, j’ai pour habitude de répondre que ce sont les gens qui m’ont touchés. Dans le sens où ils n’ont rien, ils vivent avec des salaires misérables, dans des maisons pour la plupart insalubres, mais pour autant, ils sont prêt à tout donner même s’ils ne vous connaissent et ils ont toujours le sourire, alors que parfois, ils auraient toutes les raisons du monde de ne pas sourire. C’est l’une des choses qui m’a le plus marqué. Autant dire que le retour en France a été difficile. Ca peut paraître cliché mais c’est ce que j’ai ressenti du haut de mes 12-14 ans.

28624_1499114836786_1201605237_1469006_8129907_n 28624_1499116876837_1201605237_1469047_532910_n medium_bf5fb470f4ee5666985021f78d45623e

Et puis nous avons eu la chance de passer des journées très agréables sur des îles (militaires ou non) magnifiques. Il faut savoir qu’à l’époque où nous vivions là-bas, nous avions cours du samedi matin au jeudi matin. Durant la semaine, nous n’avions que le lundi après-midi de libre. Notre week-end débutait le jeudi à midi et se terminait le vendredi soir. Chose qui a changé l’année qui a suivit notre départ. Désormais, le week-end se termine le samedi soir. Autant dire que nous profitions de notre vendredi à fond et des vacances scolaires également pour s’offrir de petites escapades. « Visite » d’un volcan (éteint, bien sûr), découverte d’un lac de sel. Mais également une excursion jusqu’à la frontière éthiopienne.

28624_1499113476752_1201605237_1468982_3976225_n 28624_1499113276747_1201605237_1468979_7168017_n

Et j’y ai fait des rencontres. De belles rencontres. Des personnes qui même si aujourd’hui je ne vois plus, auront marqué ma vie à jamais. Même si ces personnes ne le savent pas.

20150904_213632 20150904_214016 20150904_213703 20150905_173142 20150905_173210 20150905_173246

Ces deux années à Djibouti m’auront énormément apporté en bien (mais aussi quelques mauvaises choses). Et si l’on me donner l’opportunité de repartir là-bas, je partirais sans hésitation.

20150905_173254 20150905_173232 20150905_173222 20150905_173154 20150904_214538 20150904_214503 20150904_214436 20150904_213738

J’espère que cette article vous aura plu. Je ne suis pas entré dans les détails, mais j’ai raconté le plus gros de ces deux années. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé. On se retrouve mercredi à 10h.

Bon samedi et bon week-end

Laela

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s